Olivier 49 ans
"Quand ma fille avait 13 ans, elle me disait : « Je veux être vétérinaire plus tard ». Alors, on a acheté des poules dans un élevage. On a d’abord fait ça pour les œufs. On s’est dit, mettons un coq et laissons faire la nature. On aura des poussins, etc. Puis, je me suis peu à peu intéressé à la volaille. C’est alors que je suis tombé sur les coqs de Bresse. Pour un cuisinier comme moi, cette race de coq offre la meilleure qualité de viande au monde. "